Encas Goûter

Madeleines

 

Ah les madeleines ! Une douceur qui nous rappelle l'enfance 🙂 A la fois moelleuse et gourmande, elle rencontre toujours un sacré succès au goûter ! Et en parlant de goûter, cette fois-ci, je me suis laissée tenter par la recette de Lenôtre, et oui rien que ça pour gâter mes bambins au goûter. Oups ! en regardant la recette, il est nécessaire de laisser reposer la pâte au mois 2 heures au frais, et cela est encore mieux si la pâte repose toute une nuit... Un conseil, si vous souhaitez réaliser cette recette, prenez-y vous la veille 🙂 Résultat : cela valait vraiment le coup d'attendre, car elles sont parties comme des petits pains ! Petits et grands ont adoré, à tel point que j'ai juste eu le temps d'en déguster une seule ! Une recette simple et facile à réaliser que je referais sans hésiter. Petit bémol : la bosse qui n'a pas beaucoup gonflé... la prochaine fois j'accentuerais le choc thermique à la cuisson.

Temps de préparation 15 minutes
Temps de cuisson 12 minutes
Temps total 27 minutes
Portions 15 madeleines

Ingrédients

  • 3 oeufs
  • 100 gr. de sucre blanc
  • 20 gr. de miel
  • 150 gr. de farine
  • 125 gr. de beurre
  • 1/2 sachet de levure
  • 1 cac d'arôme vanille
  • Du zeste d'1/2 citron vert

Instructions

  1. Faites fondre votre beurre.

  2. Dans un récipient, battez les œufs, le sucre, le miel jusqu'à ce que mélange blanchisse.

  3. Ajoutez la farine + la levure.

  4. Ajoutez le beurre fondu, l'arôme vanille et le zeste de citron vert. Réservez au frais pendant au moins 2 heures.

  5. Préchauffez votre four à 230°C.

  6. Beurrez vos moules à madeleines et versez votre pâte.

  7. Enfournez et baissez directement la température de votre four à 200°C. Laissez 5 minutes à cette température.

  8. Baissez ensuite à 180°C et poursuivez la cuisson pendant 5 minutes. La boule caractéristique de la madeleine doit se former.

  9. Laissez 3 à 5 minutes supplémentaire pour des madeleines bien bombées et dorées.

  10. A noter : pour avoir une belle bosse à votre madeleine, tout se joue sur le choc thermique, soit le changement brusque de température. Pour cette fois-ci, on a une bosse mais je pense que l'on peut faire mieux. Pourquoi pas passer directement de 230°C à 180°C ? A essayer lors d'une nouvelle tentative 🙂

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Evaluation de la recette